body { background-attachement: fixed; background-repeat: no-repeat; background-position: top center;}
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pause Café. . [André] [terminé !!]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Lun 30 Juin - 19:26

Alicia avait passé une bonne partie de l'après midi à déambuler dans les boutiques chics du quartier. Elle avait été voir les dernières créations des grands couturiers et n'avait pas pu résister au plaisir de s'acheter un petit top à la dernière mode. De couleur noire, assymétrique. Il y avait assez peu de tissu en soi mais la façon dont il était coupé et le style de ce vêtement avaient séduit la belle brésilienne. En possession de ce petit trésor, elle s'était empressée de trouver les cabines d'essayage pour voir ce que donnait ce top sur elle. Elegant. Simple. Il mettait en valeur les courbes harmonieuses de son corps en restant discret.
Elle passa en caisse et repartit avec sa petite merveille. Satisfaite. Allait-elle s'arrêter là ? Surement pas, sa fringale de vêtements et autres accessoires l'avait prise et les magasins allaient être visités par elle à coup sur.

Elle fit quelques pas dans cette belle avenue pavée et trouva quelques mètres plus loin un magasin de chaussures. Son péché mignon.. avec le chocolat. Elle poussa la porte et entra dans ce paradis. Toutes les paires exposées étaient fines, de magnifiques escarpins, espadrilles, sandales de toutes les couleurs, du doré et argenté au noir verni ou non, en passant par le rose, et le blanc. talons plats, aiguille, de toutes les hauteurs. Nul doute que le choix serait difficile pour la belle Alicia.

Après avoir essayé plusieurs paires, elle se trouva face à un choix délicat. Eliminer les autres paires vues jusqu'à lors avait été étonnament facile, mais là.. entre la paire d'escarpins dorés et la paire d'espadrilles en toile noire.. la jeune femme pouvait prendre les deux paires, mais curieusement cette idée ne semblait pas la tenter. Elle avait une paire d'espadrille beige et estimait qu'avec les vêtements noirs ne se portaient pas avec de genre de chaussure. Elle opta alors pour la paire d'escarpins.

Cette magnifique paire adoptée, elle sortit et décida d'aller prendre un café sur une place. Retournant sur ses pas pour retrouver la grand place de Barcelone, elle se dit qu'elle était sûre d'y trouver un café sympatique.
Sitôt pensé, presque sitôt satisfaite. Après quelques minutes de marche, elle se trouva sur la place. Que des cafés et restaurants animés à perte de vue. Elle s'installa sur l'une des nombreuses terrasses et commanda un café glacé. Elle avait envie de quelque chose de frais. Déposant ses paquets à ses pieds, elle prit quelques secondes pour s'attacher les cheveux, se protégeant de la chaleur et replaca ses lunettes de soleil sur son nez.


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 20:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Lun 30 Juin - 19:55

Aussitôt sortit de chez lui, de chez lui, André fut assaillit par la chaleur. Même si lorsqu'il passait des vacances au Portugal il faisait aussi très chaud, ces derniers temps il les avait passés en Suisse, et dans ce pays, il faisait moins chaud, même en été. En tout cas, il faudrait quelques jours à André pour qu'il s'habitue au soleil espagnol. Mais à présent, une chose était primordiale pour André : se rafraîchir. Le remplissage de son réfrigirateur pourrait attendre, car le jeune homme venait d'apercevoir un café. D'après son insigne, c'était le Café Gregorito. Il semblait assez agréable, bien qu'en regardant les différentes boissons proposées, André les trouva un peu chères. Mais le prix n'était pas un problème, surtout en ce qui concernait à boire. André se dirigea donc vers ce café. Il voulait aller sur la terrasse, qui était à moitié remplie. Il avait même déjà vu une table vide, l'idéal. Il se rendit donc là, bas, en zigzagant entre les tables. Tout à coup, et par mégarde, et toucha une chaise, faisant frémir la personne qui y était assisse. Quel catastrophe cet André ! Sans faire attention, il dit :

- Désolé !

Sauf qu'il avait complètement oublié qu'il se trouvait en Espagne ! Le soleil et l'ambiance lui avaient rappelés son pays natal, et c'est pourquoi il avait prononcé ses excuses en portugais ! Vraiment, ce n'était pas son jour ! Surtout que c'était le premier. Le jeune homme porta alors un regard, à-travers ses lunettes de soleil, sur l'occupant de la chaise. C'était en fait une femme, la peau bronzée, les cheveux noirs et longs. Mais ce qui surprit immédiatement André, ce fut sa beauté : oui, elle était belle. Secouant la tête, André se maudit d'être ainsi envers une si belle femme. Il devait tenter de s'excuser, même s'il ne savait pas du tout l'espagnol. En fait, il allait tenter de mélanger le portugais avec la langue du pays, pour tenter de demander pardon à la femme. Ce fut qu'une chose inattendue arriva. La jeune femme répondit ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Lun 30 Juin - 20:35

Assise à une table sur la terrasse du café Grégorito, Alicia profitait du soleil, laissant ses rayons caresser sa peau déja hâlée. Un bain de soleil avec une boisson fraîche après une bonne séance de shopping, c'était vraiment parfait. Ce séjour en Espagne enchantait déja la belle Alicia bien qu'elle ne fut arrivée que depuis quelques jours.. il restait encore des mois.. cette perspective était fort plaisante. Il y aurait bientôt la rentrée universitaire, mais qu'importe, elle aimait ce qu'elle faisait et reprendre les cours lui permettrait de voir comment fonctionnait le système espagnol, et cela serait égalment l'occasion idéale pour faire encore plus de rencontres.

Elle était tranquillement attablée, sirotant son café glacé, lorsqu'un client qui circulait entre les tables probablement pour en trouver une tranquille, lorsque son pied heurta la chaise sur laquelle elle était assise. La jeune femme sursauta, et sa première idée fut de demander à ce (ou cette) tête en l'air de faire attention où il (ou elle) mettait les pieds. Quelques secondes avant qu'elle n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit, des mots d'excuses sortirent de la bouche du jeune homme.. et quelle ne fut pas la surprise d'Alicia qui s'attendant à entendre de l'Espagnol, entendit du Portugais. Un sourire vint illuminer son visage ce qui la rendit encore plus agréable à regarder. Elle répondit alors tout naturellement dans sa langue natale.. quelque peu différente de celle du jeune homme.. enfin, brésilien, portuguais, bien peu de gens savent faire la différence.

- Aucune importance..

Elle promena furtivement son regard sur le bel inconnu. Il fallait bien avouer qu'il était terriblement séduisant. Après tout, ce léger incident n'était peut-être pas si importun que ça.


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Lun 30 Juin - 20:51

André fut très surprit lorsque la femme s'exprima. Elle avait parlé en Brésilien ! Pour un Portugais, c'était extrêmement facile de différencier la langue du "Vieux Continent" de celle de l'ancienne colonie. Donc, cette femme était d'origine brésilienne. Intéressant. Au moins, il pourrait avoir un premier contact avec une personne d'ici, sans avoir à parler l'espagnol, qu'André ne connaissait guère. En fait, ce léger incident allait lui permettre de faire connaissance avec cette charmante demoiselle. En regardant son visage avec un peu plus d'attention, André vit bien ses origines latines, chose qu'il n'avait remarqué lors de son premier "visionage" de la femme. Mais à présent, il fallait faire plus ample connaissance. Un serveur passa par là, et, en portugais, il demanda un thé froid, avec beaucoup de glaçons. Le serveur, avec un petit sourire en coin, prit donc la commande d'André. Ce dernier, prit place devant la femme, et en s'assoyant, il se demanda à lui-même si le fait qu'il s'assoie à la même table posait un quelconque problème à la brésilienne. Mais il décida de tenter le coup, surtout qu'elle dit que ce incident n'avait aucune importance. Elle semblait très légèrement plus âgée que lui, mais d'après les estimations d'André, ce écart ne devait pas être plus grand que deux ou trois ans. André dit alors, d'une voix amicale :

- Vraiment, je suis désolé. C'est mon premier jour ici. Sinon, vous êtes bien brésilienne ? C'est cool de trouver quelqu'un qui parle la même langue par ici. Surtout que je parle pas l'espagnol. J'oubliais de me présenter : André. André Alexandre. Pourrais-je savoir à qui ai-je l'honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Lun 30 Juin - 22:56

La jeune femme remarqua presque instantanément les yeux de son interlocuteur. Ils étaient malicieux et profonds, bruns chocolat. Un regard vif. Cela lui plut, elle ne put le nier.. contente d'avoir rencontré une personne qui avait l'air fort sympatique et d'agréable compagnie, et qui plus est qui parlait la même langue qu'elle. Que demander de plus ? Bon là c'était sur que l'Espagnol resterait au placard, mais c'était tellement bon de parler portuguais. Cela avait beau faire à peine plus d'une semaine qu'elle avait quitté son pays natal, mais cela faisait du bien.. rien à faire.

Le jeune homme s'installa à sa table. Un refflexe. Oui, dans les pays latins, il était d'usage de ne pas faire trop de manières.. les gens étaient plutôt hospitaliers et chaleureux, et beaucoup moins guindés que d'autres peuples. Alicia se rappellait que lorsqu'elle allait chez des amies, elle ne prenait pas la peine de prendre rendez vous deux semaines avant. Un coup de fil un quart d'heure avant pour s'assurer que les personnes que l'ont veut visiter sont là. C'est mieux.
De fait, cela ne lui posa pas de problème qu'il s'installe, c'était même naturel, elle n'avait même pas pensé à le lui proposer.

Il passa commande et prit place en face d'elle. Il se présenta alors à elle, et lui adressant un sourire aimable et gracieux, enjoué, elle répondit en déclinant à son
tour son identité.

- Alicia. Alicia Coelho.

A entendre son nom, peu de doutes possibles sur sa nationalité. Elle demanda alors, entretenant la conversation, leur permettant de faire plus ample connaissance.

-Vous êtes Portuguais ?


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Lun 30 Juin - 23:44

La jeune femme n'esquissa aucun geste lorsqu'André s'assied en face d'elle. Cela était sûrement dû à ses origines latines. En effet, tant au Portugal qu'au Brésil, l'hospitalité était une vertu naturelle, accueillir comme il se doit était presque une obligation. Le serveur vint alors servir le grand verre de thé froid commandé par André. La femme, après avoir entendu le nom de son interlocuteur, se présenta. Alicia Coelho. Aucune contestation sur son ethnie, rien qu'à entendre son nom. Elle décida alors d'agrémenter la conversation, et demanda au jeune homme si il était portugais. Elle avait elle aussi remarqué qu'il n'était pas brésilien. En effet, l'accent d'Amérique latine n'était pas présent dans la manière de parler d'André, et l'autre seule langue comme celle-là, c'était le portugais. Mais c'était facile pour une personne du Brésil de savoir cela. André, tout en répondant, regarda le visage de la femme. Ses cheveux étaient noirs, mais ce qui attirait le plus le jeune homme, c'étaient ses yeux. Ils étaient d'un noir profond, et émanaient d'intéligement, de malice. Il ne savait pas trop quoi penser. Il dit alors, pour répondre à la question de la femme, et ajouta :

- Enchanté, Alicia. Oui, je viens du Portugal. Même si j'ai vécu en Suisse, je vais en vacances au pays très souvent.

En effet, toutes ses vacances d'été, il les passait dans son pays d'origine. Cela lui permettait de garder contact avec ses racines, de parler la langue, de voir la famille. Et aussi, c'était un excellent moyen de décontraction. C'était aussi une excellente occasion de passer du temps avec ses cousins, d'aller faire la fête à Lisbonne, et surtout, d'aller à la plage. Car en Suisse, la mer, ça n'existe pas. Et les lacs ... André les évite comme la peste. Bref : il adorait son pays, même s'il sentait qu'il allait se plaire à Barcelone. En tout cas, il y avait de très belles femmes, comme le démontrait très bien Alicia. André porta alors le verre Lipton à sa bouche, et but deux gorgées de thé froid. La boisson coula agréablement dans sa gorge. Rafraîchissant. Il devait à présent trouver quelque chose pour engager plus profondément la conversation. Et ça, ce n'était pas vraiment la spécialité du jeune portugais. Néanmoins, il dit :

- Ça fait longtemps que vous êtes à Barcelone ? Au moins ici, le temps est beau, pas comme en Suisse. En fait, je vais intégrer les juniors de Barça, et normalement, dans un an, je devrais intégrer l'équipe A. Vous pratiquez un sport ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mar 1 Juil - 0:14

Les deux adultes profitaient d'un raffraîchissement, discutant et apprenant petit à petit à se connaître. C'était plutôt agréable. Le soleil les enveloppait de sa chaleur, comme celle du Brésil ou même du Portugal. Des rayons intenses, auxquelle toute exposition prolongée provoque, pour qui n'y est pas habitué des insolations. Pour André comme pour Alicia cela ne semblait pas être un problème.
Il devait être environ 19 heures, le soleil baissait peu à peu mais la foule était toujours aussi compacte, les cafés ne se vidaient pas. Le mode de vie en Espagne particulièrement en été, était d'attendre qu'il fasse plus frais pour aller dîner.. cela amenait souvent les gens à dîner tard, il était commun qu'une invitation le soir soit pour 23 heures. La journée étant ponctuée par la sieste, les activités reprenaient donc en fin d'après midi, ce qui expliquait le décalage. La sieste, Alicia connaissait également cette habitude. Elle l'avait pratiquée pendant de longues années, mais dormir dans la journée n'était pas tellement son truc. Avec les années, il s'était avéré qu'elle n'avait besoin que de relativement peu d'heures de sommeil pour être en forme, elle remplissait bien ses journées et étant de nature plutôt énergique, la sieste était pour elle une coupure inutile.

- C'est un plaisir de rencontrer quelqu'un qui parle la même langue.

Il lui raconta alors qu'il avait été engagé pour un pré-contrat par un club de foot réputé. Le meilleur de Barcelone. Ainsi elle avait à faire à un sportif. Pas mal. Au moins, elle pouvait espérer, et c'était fort probable, que ce ne serait pas quelqu'un de mou.

- Vous devez être très bon pour avoir été repéré par ce club.

Alicia connaissait un peu le foot. Ce n'était pas son sport préféré, mais au Brésil, c'est presque le sport national. Celui qui ne s'y connaît pas un minimum n'est pas vraiment du pays. Elle avait passé son enfance à regarder les grands matchs, cela lui plaisait, non pas par réelle passion du foot, mais par nostalgie pour ce temps.
Souvenirs.
André lui demanda alors si elle même pratiquait un sport. Il avait touché juste.

- En ce qui me concerne c'est plus la danse.


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mar 1 Juil - 0:36

- Oe. C'est nul de se retrouver dans une ville comme celle-ci sans pouvoir parler aux jeunes.

Alicia informa alors André que c'était un plaisir pour elle de rencontrer une personne parlant la même langue qu'elle. Le plaisir était aussi très important pour André. De plus, la jeune femme semblait être une femme très sympathique. Lorsque le jeune homme lui dit qu'il était un sportif, elle devina qu'il était fort dans son domaine, car pour être repéré par un tel club, il fallait qu'il aie du talent. Alicia sembla alors un peu nostalgique. Mais ce n'était pas étonnant, puisqu'elle venait du Brésil. D'après ce qu'il savait, c'était un pays où on "vivait" le football, qui était le sport qui avait le plus de popularité auprès du peuple latin. D'un côté, c'était un sport d'équipe spectaculaire, et de l'autre, il était très facilement accessible, même pas les plus pauvres personnes. Alicia informa alors son interlocuteur que pour sa part, le sport pratiqué était la danse. La danse ? Une chose qu'André ne maîtrisait guère. A part la danse pratiquée dans les boîtes de nuit, car celle-là le portugais la savait, la danse qui se pratiquait à deux, André n'en connaissait qu'une : celle qu'il dansait avec les filles au Portugal. Mais il ne la dansait que lors des fêtes d'été, donc, ce n'était pas très souvent. André n'aimait pas faire les prétentieux, mais il fallait bien avouer qu'il était très doué au football. Il dit donc, un peu timidement :

- Oui. D'après eux, je suis un grand espoir du football. Mais je n'aime pas faire genre c'est moi le plus fort. Faut juste que je m'entraîne dur.

Après, il décida de pencher sur la danse. Il aimait voir les femmes danser. André trouvait que ce sport les rendait sensuelles, et quand il les regardait, il les trouvait magiques, comme si elles volaient, gracieuses. Mais il n'avait jamais eu, parmis ses amis, une femme qui pratique la danse comme un véritable sport. Il y avait bien eu, dans son adolescence, des filles qui faisaient de la danse dans un petit club, après les cours, une fois par semaine. Mais rien de très sérieux. Il dit alors, avec une pointe d'humour :

- Faudra que vous m'appreniez à danser. Nan j'rigole. En fait, la danse et moi, ça fait beaucoup ! Vous pratiquez dans un club ? Et c'est quoi comme danse que vous faites ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mar 1 Juil - 1:00

-Effectivement.

Oui, venir dans une ville comme Barcelone connue dans le monde entier pour regorger d'étudiants, et ne pas nouer de liens avec d'autres jeunes, était purement sans intérêts.
André répondit timidement, qu'il avait été repéré par son talent. Normal, cela ne passa absolument pas pour de la prétention aux yeux d'Alicia. Au contraire, elle aurait été étonné qu'il lui dise qu'il était médiocre alors qu'il s'apprêtait à intégrer l'un des plus grands clubs espagnols.


-C'est le cas de tous les champions. Sans entraînement, on n'est rien.

Ils évoquèrent alors la danse. La danse.. c'était le sport qui faisait vibrer Alicia, sa passion.
Apparement, pour André, ce n'était pas réellement son fort, mis à part ce qui se pratique en discothèque, la danse à deux.. évidement, c'était également un style.
Le jeune homme lâcha une plaisanterie, il voulait qu'elle lui apprenne à danser. Etant données ses origines il devait certainement être plus doué qu'il ne voulait le prétendre. Les latins avaient le rythme dans le sang. Elle ne se gêna pas pour le faire remarquer, un sourire malicieux aux lèvres.

-Je suis sûre que vous dansez mieux que vous ne le dîtes. C'est dans le sang.

Puis il s'interessa à ce qu'elle lui avait dit, demandant quel genre de danse elle pratiquait. Vaste sujet. En effet, la jeune femme ne s'était pas focalisée sur un seul. Bien sûr, il y en avait un qui avait sa préférance, le classique.
Elle prit alors la parole et répondit, tâchant d'être brève.

- J'ai testé pas mal de styles. De la Samba jusqu'au rock, en passant par la Salsa, mais le Classique reste mon domaine de prédiléction.

Puis, elle ne put résister au plaisir de lancer à son tour, une petite réplique amusée.

-Si je vous apprend à danser, vous m'apprenez à jouer au foot ?


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mar 1 Juil - 1:36

- Je suis d'accord avec vous.

Alicia dit que tous les champions, sans entraînements, n'étaient rien. C'était effectivement le cas. Il y avait dans les actualités sportives bien trop de joueurs connus, considérés comme les meilleurs du monde, qui se faisaient exclure des listes de leurs équipes pour un comportement peu professionnel, et surtout, pour un manque d'intérêt et d'entraînement. André s'était, au contraire, promit de persévérer, et de s'entraîner de son mieux pour atteindre le meilleur niveau possible. Surtout qu'il avait là une opportunité unique de percer dans le monde difficile d'accès qu'est celui du football de haut niveau. Alicia afficha alors un sourire sur ses lèvres. Pas un sourire quelconque, comme ceux qui s'affichent lors d'une blague. Non. Ce rire là était malicieux, surtout lorsqu'elle dit être sûre André savait danser mieux qu'il ne le disait, car c'était dans le sang. Effectivement, une fois lancé, le Portugais aimait danser. Le problème, c'était qu'en binôme, il ne le faisait que très mal. Puis très brièvement, elle avoir testé plusieurs styles, du Rock à la Samba, avec de la Salsa au milieu. Mais ce qui l'accrochait le plus, c'était le classique. Tout en fixant le regard profond d'Alicia avec ses yeux gris-verts, André dit :

- Le classique ? C'est beau à voir.

Puis, amicalement, Alicia lança elle aussi une petite provocation à l'encontre d'André. Si il lui apprenait à faire du football, et lui apprendrait à danser. C'était là du chantage ? Le jeune homme n'en savait que trop rien. Il regarda alors discrètement sa montre. Dix-neuf heures passées. Bah, de toute façon, il avait le temps. Dans les pays latins, l'heure n'avait pas la même importante que dans d'autres pays. La Suisse par exemple. Là-bas, être à l'heure était quelque chose de très important. Ici, arriver plusieurs quarts d'heure en retard, c'était tout à faire normal et sans aucune gravité. Et surtout qu'André n'avait rien prévu pour ce soir. Il répondit alors, avec une pointe de provocation :

- Je crains que la dureté d'une balle ne vous habite les pieds, Mylady. Mais si vous y tenez, ça sera avec plaisir. Si vous m'apprenez à danser, bien sur. Si c'est une invitation, j'accepte avec plaisir. Si ce n'en est pas une, je vous invite.


Il ne précisa pas quand ni où, puisque lui-même ne le savait pas. Mais par ici, tous les terrains de football devaient être occupés par les jeunes de la ville. Et ce n'était pas là le cadre idéal pour instruire une femme aux sensations du football. Peut-être que la plage, avec une balle appropriée, serait plus "praticable" ? Sûrement. Maintenant, restait à espérer qu'Alicia ne prenne pas mal les paroles d'André. Après tout, ce dernier se sentait bien en compagnie de la jeune femme. Il la trouvait belle, passionnante. Il se demandait par contre ce qu'elle pensait de lui. Mais il savait que s'il demandait, il risquait de ne plus jamais la revoir. Parfois, le silence était bien meilleur ... en tout cas, c'était ce que lui avait dit sa mère il y a très longtemps ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mar 1 Juil - 12:38

L'un comme l'autre s'était prêté à ce petit jeu malicieux. Jeu de mots, ou de malicieuse provocation. En portuguais. Pour l'heure, la jeune femme ne se souciait pas du tout de ce qui pouvait se passer autour d'elle.. se sentant bien en compagnie de ce jeune homme tout à fait charmant. De toute façon, il n'y avait rien de prévu ce soir pour la belle brésilienne et l'heure du dîner était on ne peut plus flexible selon les jours, et selon la présence ou non des colocataires avec qui elle partageait un appartement. Pour le moment, elle décida de ne pas y penser, préferant profiter de cette discussion à la fois amusante et interessante avec André. Ils évoquèrent l'importance de l'entraînement dans le milieu sportif.. et oui, c'était là la base de tout. Combien de personnalités appartenant au monde du sport avaient été l'objet de scandales du fait du manque d'entraînement et de prise de produits dopants. Ce n'était plus rare, et il fallait bien admettre que, malheureusement pour le sport, c'était presque devenu chose courante.

Puis, les yeux gris-verts du jeune homme se posèrent sur elle. Plus exactement, ils croisèrent les siens. Leurs regards restèrent ainsi plusieurs secondes durant. Ni l'un ni l'autre ne parlait. Puis André se souvint qu'elle lui avait répondu qu'elle connaissait plusieurs styles de danse mais que le Classique était son favori. Il enchaîna alors, disant que c'était beau à voir. En effet, cette discipline exigeait de la grâce, et comme beaucoup de choses, du travail. Oh oui, énormément d'heures de travail passées à s'échauffer correctement, assouplir son corps. Tout ce qu'elle savait faire à présent n'était pas venu en une semaine..

En y pensant, la jeune femme se demanda intérieurement s'il n'existait pas une école de danse pour qu'elle puisse continuer à s'exercer. Cela devait certainement se trouver dans les environs. Elle s'en préoccuperait plus tard.

La réplique qu'elle avait lancé ne tarda pas à être exploitée par André qui répondit qu'il craignait que la dureté de la balla ne lui abîme les pieds. Cela la fit sourire, et elle répondit d'un air détaché :

-Le fait que je porte des escarpins ne veut pas forcément dire que je suis une chochotte qui ne prendra pas le risque de taper dans une balle de peur de se casser un ongle. Mais c'est gentil de vous en inquiéter.

Chacun prit alors l'autre au mot concernant ce qu'ils auraient à s'apprendre l'un et l'autre, et André lança au hasard une invitation sans toutefois préciser ni le lieu ni le moment. Peut-être n'en savait-il rien lui même. En tout cas, cette idée n'était pas pour déplaire à Alicia.Puis, elle dit en souriant :

- Si un jour je rechausse mes pointes, je penserais à vous.


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 20:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mar 1 Juil - 13:44

- Je suis sûr qu'on peut dégotter, un de ces soirs, un bar qui passe de la musique sur laquelle vous pouvez m'apprendre à danser.

Les deux jeunes personnes se provoquaient. C'était un fait. Tonx de voix malicieux, provocateurs. Que se soie par des jeux de mots ou de petites provocations directes. En plus, les deux latins semblaient aimer ça. Lorsqu'Alicia et André se fixèrent, leurs regards se croisèrent, et pendant quelques secondes, rien ne vint briser cet instant presque ... "magique" ? Puis l'abordage de la danse fait par André sembla marcher. La femme semblait tout à fait d'accord sur le choix du type de danse du Portugais. Alicia dit alors que le fait qu'elle porte des escarpins ne voulait pas forcément dire qu'elle était une chochotte qui ne prendrait pas le risquer de shooter dans une balle, de peur de se casser un ongle. Elle remercia néanmoins André pour son inquiétude. Lorsque ce dernier "invita" Alicia de manière plus ou moins précise, elle sourit, et lui répondit que si un jour elle rechaussait ses pointes, elle penserait à lui. Ainsi donc, elle ne dansait plus ? C'était étrange qu'une femme si belle, et sûrement talentueuse pour la danse, arrête de pratiquer sa passion, surtout si elle y est doué, ce qui semblait être le cas d'Alicia. Mais peut-être qu'elle avait emménagé depuis peu à Barcelone, ce qui expliquerait qu'elle n'aie pas encore trouvé, ou pas encore cherché, une école de danse classique. André décida donc de lui demander deux choses :

- Vous ne faîtes plus de danse ici, à Barcelone ? En fait, ça fait combien de temps que vous êtes ici ?


Puis il vit que de là où ils étaient tous l es deux assis, on pouvait apercevoir son balcon. Son appartement était situé dans une grande tour de glace, ou plutôt, de verre. Car la glace, ça aurait fondu par une telle chaleur. C'était juste un autre moyen de désigner le verre qui recouvrait les parois de l'immeuble. Heureusement qu'après, chaque appartement était isolé et ventilé, sinon, la chaleur à l'intérieur aurait été torride. Là où André habitait, c'était au dernier étage. Le 14ème étage. On voyait un linge blanc en train de sècher au balcon. C'était celui qu'il avait utilisé pour se doucher. Au moins ce qui était très utile par cette chaleur, c'est qu'en une heure, voire deux, les habits posés dehors sèchent très rapidement. André montra alors l'immeuble du doigt, tout en disant :

- Vous voyez cet immeuble, tout en haut. Au dernier étage, il y a un linge blanc en train de sècher. C'est mon appart'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mar 1 Juil - 13:57

- Ce doit être parmi les choses possibles en effet.

Encore de la malice qui transparaissait dans ses propos. Décidément, elle était d'humeur taquine ce soir. Cela semblait tomber à pic d'ailleurs puisqu'André se prêtait à cela et même plutôt bien. Elle appréciait les gens qui savaient répondre du tac au tac. C'était pour elle un signe de présence d'esprit.
Ainsi, il pensait déja à aller un soir dans un bar avec elle ? Interessant. Cela lui fit esquisser un léger sourire en coin. Elle ne s'attarda cependant pas sur ce détail pour l'instant et répondit à ses questions. Quelques minutes auparavant elle avait dit " si je un jour je rechausse mes pointes" ce qui pouvait effectivement laisser penser qu'elle ne dansait plus. C'était en partie vraie. Depuis qu'elle était arrivée à Barcelone, c'est à dire une petite semaine plus tôt, elle n'avait pas encore cherché d'école. Elle répondit alors :

- Si je danse toujours, mais comme ça ne fait qu'une semaine que je suis arrivée, je n'ai pas encore eu le temps de m'y remettre.

Puis le regard du jeune homme dévia et se porta sur l'un des immeubles que l'on pouvait appercevoir plus loin. Alicia tourna la tête pour tenter de voir sur lequel se portait son regard. Ce fut à lors qu'il reprit la parole et indiqua le balcon où l'on appercevait du linge accroché. C'était son appart. Il avait l'air plutôt agréable. Vu de très loin, Alicia n'aurait pas su dire s'il était spacieux ou non, mais quelque chose lui disait qu'il l'était. En effet, elle avait remarqué qu'il portait au poignet une montre Oméga d'une certaine valeur. Peut-être était-ce un cadeau, c'était une hypothèse possible, mais cela pouvait tout aussi bien signifier qu'il ne manquait pas d'argent. Considérant son look plutôt branché et élégant, elle en déduisit que la deuxième hypohtèse devait être vraie. Cela dit, cela n'empêchait pas la première de l'être également.

S'appercevant qu'elle était en train de s'égarder dans ses considérations, elle mit un temps à réagir et lorsqu'elle eut quitté ses pensées, répondit :

- C'est un quartier sympathique. Le mien se trouve dans non loin de Santa Caterina de Siena.

Un quartier plutôt chic et branché mais où les prix restaient modérés. Et oui, ce n'est pas parce qu'on a de l'argent qu'on est forcé de tout claquer dans un loyer.


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mar 1 Juil - 14:17

- Bah quand vous trouverez, faites-moi signe.

Alicia dit que c'était en effet une chose possible. Donc, elle ne serait pas contre l'idée d'aller passer une soirée avec lui, dans un bar ? Intéressant. Assurément intéressant. Surtout qu'Alicia semblait elle aussi se prêter au jeu dans lequel les deux jeunes personnes s'étaient lancées. André n'aimait pas trop discuter en tête à tête avec des filles qui, dès confrontées à des questions plus ... provocantes, restaient muettes, simulaient un rendez-vous quelconque, ou encore, bredouillaient des réponses incomplètes, impossible à comprendre. Au moins, Alicia était franche, vive d'esprit, et assez sûre d'elle pour répondre avec franchise à son interlocuteur. Cela lui plaisait. Terriblement. La jeune Brésilienne répondit alors à André au sujet de sa pratique de la danse. Elle dansait encore, mais du fait que cela ne faisait qu'une semaine qu'elle était à Barcelone, elle n'avait pas vraiment eut le temps de s'y remettre. Une semaine ?! Hé bien, André avait eu de la "chance" de trouver quelque presque comme lui. La même langue, mis à part un léger accent qui différait, presque le même caractère joueur et provocateur, et en plus, ils étaient encore tous les deux "étrangés" à cette ville catalane. Enfin, Alicia était quand même un peu plus intégrée que le Portugais. La jeune femme regarda alors l'immeuble et l'appartement qu'André lui montrait. Pendant quelques minutes, aucune des deux personnes ne dit rien, semblait apprécier le calme du temps, l'illusion de glace que donnait la tour. Puis Alicia parla, disant que c'était un sympathique quartier. Puis elle dit que son habitation se trouvait non loin de Santa Caterine de Siena. André n'y était allé qu'une fois, en y passant très rapidement. Mais ce qu'il était allé y faire avait été vite fait bien fait : il avait trouvé un travail de vendeur dans la superette. Pour ce qu'il avait vu, c'était un quartier très agréable, surtout dédié au commerce et au tourisme, ce qui lui donnait un certain charme. André dit alors :

- J'aime bien là-bas, il y a pas mal de monde. J'y ai même dégotté un job, dans la superette. Je commence demain. Vous faites des achats là-bas ? Nous pourrions nous y voir.

Cette dernière phrase avait été prononcée d'un ton malicieux, provocateur, mais avec sympathie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mar 1 Juil - 14:51

- Certainement.

Ce n'était pas encore pour tout de suite, mais Alicia s'appliquerait à chercher une bonne école c'était certain. Abandonner la danse était tout simplement inenvisageable pour elle. Plus les minutes passaient, plus les deux semblaient apprécier la compagnie de l'autre. Ils poursuivaient leur petit jeu avec amusement, ni l'un ni l'autre n'étant à court d'idée ou de réplique. Alicia passait un très agréable moment.
Elle termina son café glacé et s'essuya gracieusement la bouche avec la serviette en papier que le serveur lui avait apportée avec sa boisson. Une fois ce petit geste effectué, elle en profita pour replacer correctement une mèche de cheveux sur le côté. Aujourd'hui, elle avait fait sa raie sur le côté.
Puis ils parlèrent des quartiers dans lesquels ils habitaient respectivement. Apparement, André avait déja été faire un tour dans les environs de Santa Caterina et avait même trouvé un job. Il travaillerait dans la petite superêtte du coin. cela tombait bien c'était la même superêtte qu'Alicia avait repérée pour y faire ses courses de tous les jours. Ils pourraient donc s'y revoir. Elle sourit et lança :

- A votre place je me méfierais, car c'est à vous que je viendrais faire mes réclamations..

Fallait-il vraiment craindre cela ? Non pas réellement. Alicia était peut-être exigeante mais elle s'efforçait de ne pas se montrer déagréable, songeant qu'à la place de ceux qui faisaient ce travail, elle demanderait un minimum de courtoisie et de respect.
Puis, elle décrivit à son tour quel était son job.

- Moi je suis serveuse au restaurant "la Francesa."

Le soleil baissait. Les lunettes de soleil n'étaient plus nécessaires, elle les retira donc de son nez pour les poser sur sa tête.


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mar 1 Juil - 16:20

Donc, la jeune femme allait sûrement se mettre à la recherche d'une école de danse. Ça faisait plaisir à André, car il irait bien voir un de ses cours. Juste pour le plaisir de pouvoir la revoir. Puis Alicia termina son café glacé. Après cela, elle prit délicatement sa serviette en papier rouge-pâle. Pendant ce temps, André la fixait. Il la trouvait de plus en plus séduisante. Mais il ne fallait pas non plus qu'il aille trop loin dans ses provocations, au risque de vexer la jeune femme, et de perdre tout de suite contact avec elle. Une fois ses lèvres propres, elle se replaça gracieusement une mèche de cheveux qui lui était retombée sur le visage. Sa coupe de cheveux était simple, mais agréable. Lorsqu'Alicia apprit qu'André travaillait dans la superette de son quartier, elle fut visiblement contente. Tout en souriant, elle conseilla au jeune homme de se méfier, car ça serait à lui qu'elle se dirigerait lorsqu'elle fera ses réclamations. André lâcha un petit rire sincère, puis dit :

- Hé bien venez, je suis sûr qu'on pourra trouver des arrangements. Car si je suis le sujet de réclamations, mon patron ne voudra plus de moi.

Puis Alicia informa André qu'elle aussi elle travaillait. Mais son job à elle, il n'était pas vraiment similaire à celui du Portugais. En effet, la Brésilienne travaillait en tant que serveuse dans un restaurant, qui se nommait "la Francesa". La Française ? Rien qu'à l'écoute de ce nom, une image lui vint à l'esprit : la tour Eiffel. André était allé à Paris une fois, alors qu'il devait avoir dix ans. Monter au sommet du triangle de fer, c'était une chose qui lui était resté à jamais. Et ce fut à ça qu'il pensa pendant une fraction de secondes, nostalgique. Puis il revint à la réalité. Il n'était pas en France, mais à Barcelone. Néanmoins, il pourrait se rendre au restaurant français, même s'il ne savait point dans quel quartier de la ville il se trouvait. Mais ça, ce n'était pas un problème. André était sûr qu'en demandant à n'importe qui dans la rue, il trouverait aisément l'établissement. En y pensant, peut-être irait-il dîner là-bas, un de ces soirs. Au moins, il pourrait revoir la belle Alicia. Une petite idée fit alors surface dans sa tête. A ce moment, le femme enleva ses lunettes, et les posa sur son front. C'était vrai que même si la chaleur demeurait intense, le soleil n'était presque plus visible derrières les hautes tours de la ville, si bien qu'un peu partout, les gens enlevaient leurs lunettes. André en fit de même, glissant une "branche" dans son T-Shirt, de manière à faire tenir ses lunettes de soleil sans les mettre sur sa tête. Il dit alors, de manière malicieuse :

- Un restaurant françait ? Charmant. Peut-être qu'un de ces jours, j'irai y déguster un peu de gastronomie de Paris. Me servirez-vous ? Ou préférez-vous partager une table avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mer 2 Juil - 0:53

La jeune femme venait de lancer une nouvelle petite réplique à l'attention de son interlocuteur. C'était leur petit jeu.. pour l'instant personne ne gagnait et personne ne perdait non plus. D'ailleurs, le but n'était pas de l'emporter sur l'autre, mais de discuter de manière décontractée, simple et amicale. Amis ? Ils ne l'étaient pas encore.. enfin, pas encore depuis très longtemps puisqu'en ce qui concernait Alicia, cela était en bonne voie. Elle trouvait qu'Andé avait un caractère sympathique, son regard lui disait qu'il était franc, ce serait sans nul doute quelqu'un sur qui elle pourrait compter. Elle serait heureuse de s'en faire un bon ami.

Lorsqu'elle annonça qu'elle n'avait pas eu le temps de se préoccuper de trouver des cours de danse mais que c'était dans ses objectifs, il sembla content. Peut-être devrait-elle s'attendre à ce qu'un jour il débarque sans prévenir ? Perspective interessante pour la belle Alicia. Peut-êter aussi qu'elle avait trop d'imagination ? C'était souvent ce que sa mère lui avait reproché. Trop rêveuse à ses heures. Qu'importait. Ce serait la surprise.

Puis, il esquissa un sourire lorsqu'elle le mis en garde sur d'éventuelles réclamations qu'elle pourrait faire à la supérêtte où il travaillait. Bien sûr, cela n'avait été que pour poursuivre le jeu de provocation qu'ils avaient instauré dès le début de leur conversation. Il s'agit ensuite de son petit job à elle, et ce que répondit André, la surprit. Il demandait s'il l'y verrait en tant que serveuse, ou si elle se plairait à y partager une table en sa compagnie. Alléchant, il fallait qu'elle se l'avoue. Mais, elle n'avait pas l'habitude de sauter dans les bras du premier venu et là, elle resterait floue. Ainsi elle saurait ce qu'il avait en tête, si toutefois il avait une idée derrière la tête.

- Nous verrons bien ce que réserve l'avenir.


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mer 2 Juil - 1:20

La jeune femme fut bien mystérieuses dans ses propos. Elle dit attendre pour voir ce que réservais l'avenir. Mystique ? Non. C'était un moyen de repousser André, et donc, de continuer leur jeu. Car si l'un des deux jeunes personnes se laissait aller à une des "avances" de l'autre, cela revenait à perdre la "partie". Et ça, aucun des deux ne le voulait. Tous les deux voulaient continuer ce petit jeux, provocant, amusant. Un peu enfantin, certes, mais tellement exitant. Mais à présent, le regard d'André envers Alicia n'était plus le même. Il ne la voyait plus comme une simple inconnue, à laquelle il présentait ses excuses pour avoir bousculé sa chaise. A présent, il voyait plus en cette charmante Brésilienne une amie, bien qu'il fut peut-être un peu tôt pour utiliser ce terme. Une connaissance ? Oui, un mot bien plus approprié à leur relation. Bien que si ça continuait comme ça, le mot définisant les rapports entre les deux gens d'origine latine devrait changer. L'avenir. Une chose bien mystérieuse, auquel bien des savants passent le temps à étudier. Mais ce n'est pas une science exacte. C'est pourquoi bon nombre de personnes s'y dédiaient. Les devins, les voyantes. Tous voulaient en savoir plus sur cette chose étrange et mystérieuses. Certains croyaient leurs paroles, d'autres non. André quand à lui, était assez partagé sur ce sujet. Il n'y croyait pas tout le temps, mais seulement quelques fois. Il dit alors en souriant :

- L'avenir. Ca me fait penser à une citation qu'un prof' nous disait sans cesse, au lycée. La voici : Un avenir, cela se façonne. Un avenir, cela se veut. Je m'en suis toujours rappelé. Je sais même pas pourquoi.

En effet, certaines choses bien plus importantes enseignées à l'école lui entraient dans une oreille, et à la fin de la leçon, ou de l'année, cela dépendait des informations, finissant par ressortir de l'autre côté, sans prendre le temps de s'imprégner dans le cerveau du jeune homme. Mais c'était comme ça, et rien ne pouvait être fait pour y changer. Si, diront certains : être plus attentif en classe. Mais ça, c'était un autre problème, auquel bien des médias, comme les journaux par exemple, se donnent à cœur joie de commenter. L'école, le lycée, les bancs alignés, les professeurs, et bien sur, les travaux écrits et les examens, c'était de l'histoire ancienne pour André. Il avait obtenu son diplôme supérieur de Commerce, c'était suffisant pour lui pour ne plus jamais retourner dans une salle de classe ! Il dit alors, d'un ton malicieux :

- Et vous, Alicia. Croyez-vous que l'avenir peut se modeler à notre guise ? Ou qu'il est tracé depuis notre naissance ? Moi, je pencherai pour un mélange des deux. Je pense que notre avenir est tracé au crayon : à nous de repasser le stylo dessus, influençant son chemin par nos actions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mer 2 Juil - 17:55

En restant vague dans ses propos, elle repoussait les avances d'André, c'était le jeu. Celui des deux qui cèderait en premier aurait perdu la partie. Bien que ce ne fut qu'un divertissement et qu'il n'y ait aucune réelle conséquence à gagner ou perdre, aucun des deux ne souhaitait lâcher devant l'autre. Un petit jeu de provocation, et malgré eux ou non, de séduction. Alicia avait retiré ses lunettes de soleil. Elle voyait toujours André, il était le même, avec l'ombre des verres en moins. Il était là devant elle, sa peau légèrement dorée par le soleil de la péninsule Ibérique. Ce léger hale ajouté a celle naturelle dûe à ses origines latines. Sa façon de s'habiller, décontract et branchée. Cela n'était pas pour déplaire à la jeune femme. Le visage jovial, le sourire franc et amusé, la lueur malicieuse qui était allumée dans ses yeux.. elle le voyait sous un jour particulièrement positif. Bien sûr, elle ne le connaissait pas encore, mais la première impression qui, dit-on, est la plus importante, était bonne.
Bien sûr, cela n'était pas suffisant. Un physique avantageux et un caractère vraisemblablement agréable, cela ne donnait pas une idée réellement globale de sa personnalité, sa façon d'être dans la vie quotidienne.

L'avenir. Cela évoqua à André un de ses profs. Suivant ce qu'il ajouta après, cela semblait logique que ce fut un prof de philo.. ou pas. Mais cette phrase était très vraie et Alicia en était convaincue. Mais bien sûr, elle avait appris avec le temps que les hommes n'étaient pas seuls maîtres de leur destinées, de leur avenir. Aussi, lorsqu' André lui demanda ce qu'elle en pensait, elle répondit :

- Oui je crois.. les grandes lignes de nos vies sont déja tracées.. et nos choix et nos actions leur donnent un sens, une direction, les précisent.
C'est une vaste question. Certains disent que nous ne faisons que suivre les traces que Dieu a tracé pour nous, d'autres affirment que nous en sommes seuls maîtres. J'aurais tendance à dire que c'est nous qui menons notre barque et que nous recevons des coups de pouce de temps à autres, qui nous mènent dans telle ou telle direction.

Apparement, il avait cette qualité qu'était la capacité d'avoir des conversations plus intelectuelles. La jeune femme appréciait cela. Elle aimait la fête, les choses que certains qualifient de futiles, mais elle ne dénigre pas pour autant l'importance des choses fondamentales, le travail de l'esprit, la capacité de penser, réffléchir et formuler une opinion. Depuis toute petite, elle avait en horreur les personnes qui étaient incapable de penser par elles mêmes, recrachant une opinion qu'elles avaient entendu on ne savait trop où.
Très tôt, elle avait montré des capacités d'analyse et de jugement relativement aiguisées. C'était donc quelque chose qu'elle recherchait chez les autres, tant pour ses amis que pour celui qui partagerait sa vie.
Partant de ces considérations plus ou moins philosophiques, elle demanda tout à fait naturellement :

-Croyez vous en Dieu, André ?


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mer 2 Juil - 18:31

La jeune femme donna alors son opinion sur l'avenir à André.

- Oui je crois ... les grandes lignes de nos vies sont déjà tracées ... et nos choix et nos actions leur donnent un sens, une direction, les précisent.

Cela rejoignait, voire correspondait, aux pensés du jeune homme sur ce thème compliqué, certes, mais passionnant, qu'était l'avenir. Si on ne faisait rien pour modifier son avenir, alors peut-être qu'il ne serait pas comme on le voudrait. Il fallait travailler dur pour obtenir un glorieux futur. Ça, André en avait la certitude. L'école, par exemple, était déjà un excellent moyen d'action sur l'avenir. En travaillant bien, en étudiant, et pour finir, en obtenant un diplôme, une partie de notre avenir était déjà réservé à de bonnes choses, car les employeurs engagent avec plus de facilité un diplômé qu'une personne n'ayant aucun papier. Mais après, il y avait toutes sortes de choses qui influençaient sur la vie de chacun. Alicia répondit donc à la question qui lui était posée. Celle sur sa croyance en l'avenir.

- C'est une vaste question. Certains disent que nous ne faisons que suivre les traces que Dieu a tracé pour nous, d'autres affirment que nous en sommes seuls maîtres. J'aurais tendance à dire que c'est nous qui menons la barque et que nous recevons des coups de pouce de temps à autres, qui nous mènent dans telle ou telle direction.

André était d'accord sur la plupart des points énoncés par la Brésilienne. En fait, à ce moment, il découvrait une autre facette de la jeune femme. Elle n'était pas seulement belle extérieurement. Il savait déjà qu'elle était sympathique, avait le sens de l'humour ainsi que celui du jeux et de la provocation. Mais ce qu'il découvrait à l'instant lui plaisait : elle était capable de soutenir une conversation plus ... philosophique ? Intellectuelle ? Ou alors, une conversation qui mélangeait un peu des deux thèmes.

- Croyez-vous en Dieu, André ?

Bonne question. Mais la chose la plus logique serait qu'il croie au Tout-Puissant. En effet, c'est quelque chose de général chez les gens des pays latins, Dieu étant presque omniprésent partout, surtout dans les maisons : crucifix, images, bibles. Toutes sortes d'effigies de Dieu ou du Christ. Un certain temps, André était un fervent croyant. Tous les samedis, il allait à la messe, même si prier ... c'était pas son fort. Mais comme on dit, c'est l'intention qui compte non ? Il a même fait le catéchisme du début à la fin. Mais là, c'était aussi un peu de la rigolade, l'enseignante était assez sympathique, n'obligeait pas ses élèves à de longues sessions de récitations ou de lectures de passages du Livre. C'était surtout pour apprendre à vivre avec le Ciel. Mais depuis maintenant quelques années, la ferveur d'André envers Lui était moins présente en lui. En effet, il n'a jamais pardonné celui qui créa à la Terre de lui avoir prit son meilleur ami, par un après-midi d'été, sans raisons apparentes. Même s'il lui arrive d'aller à l'église et d'adresser un petit signe aux cieux de temps en temps, c'est plus pour son ami décédé que pour Dieu lui-même. Mais attention, il ne renie pas le Tout-Puissant. André répondit alors :

- Il y a un moment où j'y croyais très fort. Mais il y a de cela quelques années, ma ferveur a grandement diminué à cause d'un événement ... tragique. Mais je crois toujours en lui. En tout cas, un tout petit peu. Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mer 2 Juil - 19:20

La jeune femme avait exprimé son opinion par rapport à la question qu'André lui avait posée. Voila que la conversation prenait une tournure plus sérieuse, moins frivole. Le jeu était-il arrivé à sa fin ? Probable. En tout cas, si tel était le cas, les deux adultes étaient premiers ex-aequo. Alicia avait pu constater qu'il avait une bonne répartie, elle ne s'ennuyait pas avec lui, comme cela avait pu être le cas avec d'autres jeunes hommes. Ceux qui l'avaient courtisés jusuqu'à lors avaient tous montré une banalité affligeante, aucune imagination et parlant sans cesse d'eux, imaginant déja qu'elle serait acquise dès la fin de la séance de drague.
Bien sûr, elle savait très bien que cette discussion n'avait rien de tel. C'était simplement deux jeunes, discutant autour d'une table de café, assis à une terrasse, profitant d'un soleil toujours plus bas dans le ciel. Peut-être deviendraitent-ils amis ? peut-être plus encore que cela ? Mais pour le moment, la jeune femme n'en savait rien, et elle ne voulait pas y penser pour le moment. Elle avait l'habitude de dire qu'il fallait laisser faire le temps, particulièrement pour ce genre de chose. Presser les choses n'était que rarement fructueux et satisfaisant. Oui, quoi de plus excitant ou grisant que de se chercher, s'attendre pour mieux se trouver ? C'était son point de vue.. restait à savoir si elle avait envie de s'adonnée à cela avec lui et si lui en avait envie, ce qui pouvait très bien ne pas être le cas.

Ils parlèrent ensuite de la foi, sur une question posée par Alicia cette fois. Dans les pays du Sud en général, la religion occupait une place très importante dans la société, bien plus que la recherche d'un accomplissement personnel. C'était toute une mentalité une façon de vivre et de voir les choses.
Curieuse de connaître l'opinion d'André à ce sujet. Un sujet qui avait été choisi spontanément, au fil de la conversation, le thème était venu de lui même ou presque..

Ce fut alors qu'André prit la parole.. expliquant qu'il fut un temps où il était très croyant, mais qu'un tragique évènement avait ébranlé sa foi.. il ajouta qu'il ne l'avait pas totalement perdue, mais que de manière générale, il était bien moins assidu qu'il avait pu l'être.
Quant à elle, Alicia avait toujours été élevée dans la croyance de l'existance d'un Dieu omniscient qui règne sur le monde depuis les cieux. Cette théorie n'était pas parcticulièrement rationnelle mais la jeune femme n'avait jamais réellement cherché à la contrer et pendant son enfance, s'était rendue docilement à la messe avec ses parents. Le catéchisme avait fait partie de ses programmes scolaires jusqu'à la fin du collège. D'une certaine façon, elle avait pendant longtemps cru aveuglément, mais peu à peu, ses capacité de réfflexion et de jugement s'étant développées, elle changea. Non pas le fait qu'elle était croyante, mais simplement ce en quoi elle croyait.

- Je crois qu'il existe une puissance divine qui nous connaît et nous observe, à qui on ne peut rien cacher, mais je doute que cela influe sur notre vie quotidienne. Ce n'est pas parce qu'il y aurait un Dieu que certaines personnes guérissent soi disant miraculeusement.. En outre, certaines choses qui nous viennent, comme la chance de se trouver au bon endroit au bon moment pour saisir une opportunité, des coups de pouce comme je l'ai dit précédement.

Consciente qu'elle n'avait pas réellement répondu à la question, elle marqua une courte pause et reprit ensuite :

- Plus simplement, oui je crois en Dieu, mais avec quelques nuances.

Elle s'était souvenue qu'il venait d'évoquer un souvenir pénible suite à la conversation qu'elle avait engagé.. enfin, le thème qu'elle avait abordé, elle se mordit la lèvre inférieure. En effet, elle venait de raviver certains souvenirs qui n'étaient pas agréables.
Alicia posa alors doucement sa main sur l'épaule du jeune homme, et dit d'une voix douce.

- Je suis désolée de raviver de mauvais souvenirs.


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Mer 2 Juil - 23:21

- Je crois qu'il existe une puissance divine qui nous connaît et nous observe, à qui on ne peut rien cacher, mais je doute que cela influe sur notre vie quotidienne. Ce n'est pas parce qu'il y y aurait un Dieu que certaines personnes guérissent soit-disant miraculeusement ...

Ce qu'elle disait était très intéressant. Et sur sa dernière phrase, André était tout à faire d'accord avec elle. Si des personnes se tiraient d'une maladie ou d'un accident jugé mortel, c'était qu'ils avaient une incroyable envie de vivre, de ne pas quitter ce monde, les gens qui leurs sont chers. D'après certains, les mourants voient souvent défiler leur famille. Ca devait être une chose stupéfiante, mais à la fois terrible. André se demandait ce que c'était que de se sentir au bord du gouffre de la mort, et de revenir à la vie. Mais là, Alicia continua sa phrase, et le Portugais, par simple politesse et respect, ne fit aucun commentaire.

- En outre, certaines choses qui nous viennent, comme la chance de se trouver au bon endroit au bon moment pour saisir une opportunité, des coups de pouce, comme je l'ai dit précédemment.

Tout à fait d'accord avec la belle Brésilienne. Peut-être était-ce un de ces fameux "coups de pouce" qui avait fait qu'André bouscule, accidentellement, la chaise sur laquelle elle était assise ? Peut-être que le destin avait doté le jeune homme d'un peu de maladresse, pour qu'il puisse en profiter pour faire des rencontres ? Il n'en savait que trop rien. Ou bien peut-être, et c'était bien probable, que ce n'était qu'un pur hasard qui avait poussé les deux jeunes gens à se rencontrer et à discuter autour d'une bonne boisson ?

- Plus simplement oui, je crois en Dieu, mais avec quelques nuances.
- Vous êtes un peu comme moi alors. Je ne pense pas en effet qu'il faut suivre aveuglément une quelconque divinité. Cela serait sombrer dans la folie. Mais ce n'est que mon point de vue.
Alicia fit alors une chose à laquelle André ne s'attendait vraiment pas : elle posa sa main sur son épaule. Quelque peu étonné par ce geste de la Brésilienne, le jeune homme n'en montra rien. En fait, il n'avait pas pensé qu'il y aurait contact physique avec elle. Et cela, depuis le début. Alicia semblait désolé d'avoir fait évoquer un sujet sensible à André. Mais ce dernier savait parfaitement qu'elle n'avait eu aucune intention de le blesser. Et de toute façon, comment aurait-elle pu savoir ? D'aucune manière, assurément.

- Je suis désolé de raviver de mauvais souvenirs.

Il ne pouvait laisser la main de la femme sur son épaule sans rien faire. De sa main opposée, André la posa sur la main d'Alicia, celle qui était sur son épaule. Mais il ne sera pas, rien. Il posa juste. Douceur, sans plus. Contact. Rien d'autre.

- C'est pas grave. De toute façon j'ai appris à vivre avec, depuis le temps. Même si à certains moments, j'ai l'impression de revivre cet instant. Mais ne nous attardons pas sur ce sujet. Je pensais ... je sais pas comment vous dire. Serait-il possible de ne pas perdre contact, après cette charmante rencontre ?

Il s'était lancé. Il fallait qu'il avoue que sa compagnie lui plaisait. Et il espérait qu'une fois qu'ils quiterraient ce bar, ils ne perdent pas contact. Ca serait dommage de gacher une peut-être belle amitié, juste parce que l'on a oublié de prendre de nouveau contact. Il fallait juste maintenant connaître la réponse de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Jeu 3 Juil - 0:04

La jeune femme se sentit légèrement mal à l'aise. En effet, cette conversation avait ravivé de mauvais souvenirs mais ce n'était absolument volontaire de la part de la jolie brésilienne.. son premier réfflexe fut d'adopter une attitude compatissante mais pas dégoulinante de pitié, ni n'étant un long et ennuyeux méa culpa. Elle posa machinalement sa main sur son épaule, signe de réconfort.
Le jeune homme s'en étonna mais ne montra rien, posant simplement sa main sur celle d'Alicia. Il ne fit rien de plus. Un contact physique venait de se créer.. anodin bien sûr, simple, doux.
La chaleur de la main d'André sur la peau douce de la brésilienne. Un simple contact, très agréable. Ils restèrent quelques instants ainsi, sans bouger, ne parlant pas.

Ce fut alors André qui brisa le silence, confiant qu'il avait appris à vivre avec, mais que parfois, il avait l'impression, désagréable et malheureusement persistante, de revivre ce moment qu'il semblait préferer oublier.
Il n'appartenait pas à Alicia d'émettre de commentaire, elle ne connaissait pas les faits, mais elle pouvait imaginer ce que c'était que de vivre avec le poids d'un tel drame.. quel qu'il soit.
Pensant qu'il serait indiscret et très mal à propos de demander de quoi il s'agissait.. la meilleure façon de paraître grossière, elle n'insista pas, d'autant qu'il avait demandé à ce qu'ils ne s'attardent pas sur le sujet.

Il demanda ensuite s'ils pourraient garder contact une fois que cette première rencontre serait terminée.. bien sûr, cela ne serait pas pour déplaire à la belle latina, elle trouvait la compagnie d'André fort plaisante et l'idée de s'en faire un amie ne pouvait que la séduire. Ce serait en outre, l'occasion de parler un peu leur langue maternelle à tous les deux : le Portugais.

Elle sourit puis répondit :

- Avec plaisir. Si vous travaillez à la supérêtte du coin, il me sera facile de vous trouver.. quant à vous, si ous êtes friand de gastronomie française....

Elle n'acheva pas sa phrase, il trouverait par lui même ce qu'elle n'avait pas dit.


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Alexandre

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Adresse : 2C, étage 14, Santa Caterine de Siena
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Jeu 3 Juil - 19:23

- Avec plaisir. Si vous travaillez à la superette du coin, il me sera facile de vous trouver. Quand à vous, si vous êtes friand de gastronomie française ...

Elle avait dit cela en souriant. Au moins, ça montrait qu'elle ne rejetait pas l'idée d'André. Ce dernier espérait vraiment qu'elle aille lui rendre visite un de ces jours, à la superette, son lieu de travail. Il fallait avouer que ce n'était pas le boulot le plus huppé de la ville, mais au moins, ça lui assurait un revenu sûr, que personne ne pourrait lui enlever. Et la stabilité économique, c'était une chose tellement importante dans ce monde où l'argent jouait le rôle de modérateur. En effet, sans argent, il serait très difficile de vivre. Ensuite, oui, André aimait la nourriture venant de France. Il s'y était déjà rendu, et avait pu, bien que depuis le temps, ses souvenirs se soient quelques peu estompés, goûter quelques délices de l'Hexagone. Somptueux, délicat. C'étaient les mots idéaux. Oui. Mais à présent, il fallait que le jeune homme termine lui-même la phrase d'Alicia, qui avait préféré ne pas la terminer. Oubli, simple jeux ? provocation ? Ou alors un mélange des deux dernières propositions. Oui, le jeux continuait, et dans ce jeux, la provocation était de mise. Il dit alors, d'une voix amicale :

- Il me suffira de me rendre à La Francesa. Ne n'y manquerai pas.

L'idée de se rendre sur le lieu de travail de la Brésilienne intéressait fortement André. Non pas pour l'embêter, non, au contraire. Juste pour la voir travailler. Car là, il était juste assit en face d'elle, par une fin d'après-midi torride. Ce n'était pas la même chose de la voir ainsi décontractée qu'en train de travailler, stressée par les tâches qu'elle devait accomplir. Car un restaurant français en plein centre de Barcelone, ce n'était pas une chose commune. Alors les responsabilités de ceux y travaillant étaient bien évidement plus élevées. Mais André pensait fortement qu'Alicia avait les capacités mentales, en tout cas après cette rencontre, pour rester bien dans sa tête, et le stress, elle devait l'avoir assimilé, voire le transformé en énergie positive. Le stress. Un sentiment, si c'était un sentiment, à double tranchant. Pour André, c'était une chose permanente, car dans le milieu du football, il fallait toujours donner le meilleur de soit, et même que des fois, ce n'était pas suffisant. Au vu de sa précocité dans ce sport, le Portugais avait toujours dû faire des choses qui lui procuraient du stress. Prenons par exemple un banal match. N'ayant que dix-neuf, il n'avait pas les mêmes ambitions qu'un joueur ayant atteint la trentaine. Et la même expérience non plus. Entrer dans un stade plein à craquer, les supporters criant le nom de l'équipe, c'était une chose qui donnait des frissons à André. Mais petit à petit, au fil des matchs, il avait commencé à s'y habituer. Donc, le stress faisait désormais partie de sa vie. Puis il fit une proposition à Alicia :

- Vous qui semblé aimer le sport. Peut-être seriez-vous d'accord d'assister à un match des Juniors de Barcelone ? Et d'ensuite, allez à "votre" restaurant. Pas pour travailler, mais pour dîner. Bien sur, ce n'est qu'une proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Coelho

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2008
Age : 29
Localisation : N'importe où . . .

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Adresse : Santa Caterina de Sienna/ El Alambrado.
Relations:

MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   Ven 4 Juil - 15:00

En ce moment même, André et Alicia parlaient, projettaient de se revoir, ni l'un ni l'autre ne sachant exactement quand ni comment. Chacun ayant donné à l'autre l'idée de passer sur leur lieu de travail, puis éventuellement à partir de là, de faire quelque ensemble. Alicia devait avouer que cette perspective la réjouissait plutôt. En effet, elle trouvait André bien agréable, tant physiquement que par son caractère.. son regard clair, cet accent différent du sien, mais qu'elle aimait entendre.. tout pour l'instant lui était plaisant chez le jeune homme.

Il assura qu'il ne manquerait pas de passer au restaurant. La voir travailler ? Cela sembla quelque peu amusant à Alicia, cela ne pouvait pas être particulièrement interessant mais au moins elle pourrait le voir.. ou plutôt l'appercevoir car avec ce boulot qu'elle avait trouvé, être serveuse dans un restaurant, cela ne devait pas lui laisser beaucoup de temps pour souffler.. enfin s'il voulait passer, elle ne l'en empêcherait certainement pas. Bien au contraire.

- Si vous voulez passer.. ce n'est pas moi qui vous en empêcherais..

Une phrase qui pouvait être interpretée de plusieurs façons.. il pourrait donc déduire qu'il ne lui était pas totalement indifférent. Il pouvait aussi comprendre, sens bien plus banal mais non moins vrai, qu'il était tout à fait libre d'aller au restaurant.. mais dans le ton de sa voix, on pouvait déceler comme une mise en garde.. comme si elle l'avait indirectement prévenu que ce ne serait pas spécialement interessant pour lui, à moins que d'y occuper une table. Enfin, peut-être était-ce dans ses projets..

Puis, il repris, et comme il avait comprit qu'elle aimait le sport, lui proposa d'aller voir un match des Juniors de Barcelone.. si la mémoire ne faisait pas encore défaut à Alicia, c'était dans ce même club qu'il avait été sélectionné. Interessant.. la suite le fut encore d'avantage puisqu'il lu proposa d'aller dîner ensuite..
La jeune femme voulut répondre mais en fut empêchée par la sonnerie de son téléphone portable.. curieux. Elle n'attendait pourtant aucun coup de fil..

- Excusez moi..

Dit-elle avant de prendre l'appel.

-Oui Allô ?
-Mlle Coelho ? [....................]
-Oui, oui c'est possible.
-[.................................;]
-Très bien. J'arrive.

C'était le propriétaire du restaurant.. visiblement, il était débordé.. il y avait affluence ce soir.. pourtant c'était un soir des plus ordinaires.. et puis l'une des serveuses s'était fait porter pâle.. Alicia devrait donc commencer plus tôt que prévu.
hic. Il fallait d'abord qu'elle passe se changer, adopter une tenue plus adaptée au lieu. Elle dut à contre coeur prendre congé d'André.

- Je suis désolée.. il faut que j'y aillle.. on a besoin de moi au restaurant.. A une autre fois..

Elle se leva et quitta le café en trottinant.


Dernière édition par Alicia Coelho le Ven 11 Juil - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pause Café. . [André] [terminé !!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pause Café. . [André] [terminé !!]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pause café entre collègues [Alexis - Terminé]
» [SC 2té 2015 : Sinnoh] Une petite pause au travail [terminé]
» [Event #1] La Grande Compétition : Le Café Voltali [Terminé]
» pause café (libre)
» L'évêque Pierre André Dumas réclame le renvoi du CEP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Barcelone :: Quartier Sarria-Sant Gervasi :: Placa del Sol :: Café Gregorito-
Sauter vers: